Le monde de Linux est un monde hostile et difficile à appréhender. Le courageux candidat à la conversion à Linux doit dans un premier temps effectuer son choix parmi les innombrables distributions de Linux (littéralement des centaines). Après avoir lu de nombreux avis, il se tournera finalement vers l’une ou l’autre distribution en espérant que son choix est le bon parce que lui, il n’a pas forcément envie de changer toutes les deux semaines de distribution afin d’en tester plusieurs et s’assurer que sa distribution est effectivement la meilleure.

Le malheureux, bien que ne souhaitant pas tourner geek, s’est quand même pris au jeu d’interroger ses choix de logiciels par défaut. D’autant plus que, par exemple, il a découvert qu’il n’y avait pas que Chrome et Firefox comme navigateur web. Sa distribution Linux lui donne facilement accès à
- Arora
- Chromium
- Dillo
- Epiphany
- Falkon
- Firefox
- Luakit
- Midori
- Opera

S’il en abandonne très rapidement certains (Dillo qui n’a pas l’air de fonctionner, Luakit qui est surtout un kit et pas tellement un navigateur à portée de compréhension de notre pauvre malheureux, Epiphany parce que… parce qu’on n’en sait rien, mais il ne l’a pas testé), il lui en reste bien plus que ce qu’il n’avait jamais imaginé (oui, son imagination est limitée).

Comment faire son choix ?

En lisant sur internet ? Il a lu beaucoup de sites et de forums mais à part le fait que le vendredi semble être une journée propice à discuter de quel est le meilleur navigateur, il n’en retire aucune conclusion claire.

En les testant lui-même ? C’est ce qu’il fait mais pour ses occupations, les différences ne sont pas flagrantes et il a peur du manque de précision de l’approche et des pièges inhérents. Par exemple, si un navigateur est particulièrement lent, le navigateur qui sera testé par la suite sera perçu comme particulièrement rapide mais sans doute est-ce en grande partie une illusion.

Notre bonhomme est un peu désespéré et il va sans doute effectuer son choix plus au hasard que de manière raisonnée quand il découvre ici qu’il y a des sites qui permettent de tester les performances du couple navigateur-ordinateur. Voilà une manière rationnelle, scientifique et objective de poser son choix.

Il passe donc une longue soirée à faire tourner une série de tests avec chaque navigateur. Il note consciencieusement les différents résultats et tard dans la nuit, il aboutit au tableau suivant (à part pour Ares6, le but est d'avoir le score le plus élevé):

SpeedBattle JetStream Speedometer Motionmark Ares6
Arora 512,68 128,73 54 184,58
Chromium 51,03 109,17 52,48 109,8 49,45
Falkon 723,72 95,644 40,3 98,88 58,81
Firefox 681,55 91,82 28,8 22,71 150,24
Midori 517,5 127,64 43,34 117,6 49,04
Opera 580,81 87,019 47,4 133,37 54,96

Le meilleur navigateur est donc … est donc ???

Quelques réflexions par rapport à ces résultats :

1) Certains résultats sont étonnants et ne correspondent pas du tout au ressenti. Firefox performe semble vraiment largué par rapport aux autres alors qu’au niveau du ressenti ce n'est pas du tout la même histoire. Au contraire, Arora obtient de bon score alors qu’il avait l’air de ramer sévère aux tests. D’où question, ces tests sont-ils fiables ?
2) Les tests ont parfois été reproduits plusieurs fois et les résultats sont restés stables ce qui est un élément en faveur de la crédibilité de ces tests.
3) Il est vraisemblable qu’à partir d’un certain niveau de résultat, l’utilisateur lambda ne fera pas la différence entre un navigateur qui obtient un bon score et un navigateur qui obtient un excellent score. La différence de score peut être plus importante que le ressenti. Un travail pourrait peut-être fait sur la métrique de manière à tenir compte de ce genre de phénomène.
4) Certains navigateurs sur-performent ou sous-performent particulièrement à certains tests. Par exemple, Firefox est lamentable au test splay-latency qui fait partie du test JetStream 1.1. Difficile pour un béotien de vraiment savoir si ce test correspond ou pas à une caractéristique qui correspond à son utilisation effective de son navigateur. Quand je serai grand (c’est-à-dire quand je saurai écrire des scripts, coder, …), je développerai un test qui pondérera les différents critères en fonction de l’historique du navigateur de la personne concernée.

Au final, plus de questions que de réponses. C’est dur le monde du libre. Quand j’étais sous Windows, je ne m’étais jamais posé ce genre de question, je n'avais donc pas ce genre de problème.

Je crois qu’un de ces vendredis je demanderai sur un forum ou un autre quel est le meilleur navigateur.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

------------------------------------------------------------------------------------ - Source: Read on Source Website...

Source Site: LinuxFr.org : les journaux

Link: https://linuxfr.org/journaux

Original-URL: https://linuxfr.org/users/tisaac/journaux/navigateur-web-l-impossible-choix